fbpx

Comment recycler de l’émail pour céramique?

Recyclage et déchets, Ressources, Vie d'atelier | 0 commentaires

L’activité du potier est proche de la nature puisqu’elle consiste à manipuler de la terre. Mais bien que les composants des émaux pour céramique soient des éléments naturellement présents dans la nature, les déchets que vous produisez en émaillant vos poteries sont très concentrés et par conséquent polluants et toxiques. Il ne faut donc pas les jeter dans la nature ou dans les déchets ménagers, mais plutôt essayer de les recycler. Voici comment vous y prendre.

1- Récupérez les eaux contenant de la poudre d’émail

Vous produisez des déchets d’émaux notamment lorsque vous :

  • Faites du trempage, parce qu’il faut mettre beaucoup d’émail dans un seau pour pouvoir y immerger une pièce,
  • Émaillez au pistolet, car le jet est souvent perdu dans le rideau d’eau de la cabine d’émaillage.

L’eau contenant l’excédent d’émail ne peut pas être évacuée avec les eaux usées, ainsi l’eau du rideau d’eau doit être récupérée dans une bassine de décantation placée sous la cabine d’émaillage et non dans l’évier. De même, tous les outils utilisés pour manipuler l’émail ne doivent pas être rincés au lavabo, mais trempés dans une bassine de décantation !

2- Séparez l’eau des déchets d’émaillage

Une fois l’émail déposé au fond du bac de décantation, vous pouvez retirer l’eau qui surnage à la surface, il ne vous restera ensuite qu’une boue d’émail. Vous pouvez soit attendre que l’eau s’évapore, soit verser la boue dans un sac à gravats que vous suspendez pour permettre à l’eau de suinter progressivement. Grâce à son tissage de fibres plastiques, l’eau peut s’écouler sans emporter de déchets d’émail et on peut l’évacuer avec les eaux usées de l’atelier.

3- Réutilisez ou jetez la poudre d’émail ainsi récupérée

L’émail en poudre est toxique, c’est pourquoi s’il est jeté tel quel, il doit être déposé dans la benne des déchets dangereux au même titre que l’essence, les huiles, les peintures, etc. L’émail fondu, quant à lui, n’est plus toxique, vous pouvez donc éventuellement fondre votre poudre d’émail à sec dans un saladier en terre pour former un bloc solide que vous pourrez ensuite jeter en déchèterie avec le tout-venant.

Recyclez vos excédents de poudre en émail mystère

Certains ateliers de poterie rassemblent leur excédent de poudre d’émail, le mélangent et testent cet émail « mystère » (puisqu’on ne connait pas les proportions de chaque ingrédient).

Ne vous faites cependant pas d’illusions, il est rarement joli. En revanche, il peut tout à fait être utilisé pour émailler l’intérieur des pots pour les rendre hermétiques. Mais attention cependant à ne pas l’utiliser pour de la céramique alimentaire, il faut bien connaître la recette d’un émail alimentaire pour éviter tout risque d’intoxication lors de l’utilisation de la vaisselle.

Fabriquez des plaques d’émail pour en faire des pas japonais

Certains ateliers de potier produisant de grandes quantités de déchets de poudre d’émail ont eu l’idée de les transformer en objets utiles, comme des pas japonais pour remplacer avantageusement les dalles de béton dans les jardins. 

Pour réaliser une plaque d’émail, il faut commencer par faire un coulage en terre d’une assiette avec un bord de 2 cm de haut. On la remplit ensuite de poudre de déchets d’émaux et on passe le tout au four suffisamment chaud pour que l’émail fonde.

Une fusion parfaite n’est pas nécessaire, la température peut être de 100°C inférieure à la température de cuisson de ces émaux. En effet, il suffit que l’émail durcisse suffisamment pour être stable et résister aux acides et à l’eau.

Au refroidissement, l’épaisseur de l’émail fera casser l’assiette qui l’a soutenue durant la cuisson. La terre se décrochera plus ou moins facilement de l’émail. Plus l’émail aura fondu, plus il sera solidaire du support de terre, et il sera difficile de séparer l’un de l’autre.

=> Vous pouvez éventuellement ajouter entre la poudre d’émail et l’assiette une couche d’alumine pure mélangée avec de l’eau (comme l’engobe des plaques d’enfournement) pour permettre à l’émail de ne pas adhérer à la terre.

Mais pour des pas japonais, ce n’est pas gênant s’il reste un peu de terre biscuitée accrochée en dessous : ce sera la partie enterrée dans la terre! 

Centre de ressources
animé par Matthieu Liévois,
potier-céramiste depuis plus de 40 ans et fondateur de l’école Créamik

Découvrir les vidéos Créamik gratuites ici !

Retrouvez tous les cours

Mots clés

Ne ratez plus les nouveautés de l'école Créamik !

Suivez-nous sur les réseaux