• La formation

    Modules de formation de poterie et céramique à l'école Créamik

Présentation de la formation de poterie

Contenu détaillé

Formation Professionnelle Diplômante

.

1 110 heures

De septembre à juin

du mardi au vendredi

Préparation au CAP

11 600 € (10,45 €/h)

si autofinancé

14 430 € (13 €/h)

si prise en charge partielle ou totale par un organisme

Frais d’inscription de 150€

Descriptif des matières

Ci-dessous un descriptif des techniques de tournage, modelage, technique particulière de façonnage, travail du plâtre (moules sur table, moules sur tour), recherche d’émaux (calcul moléculaire et application), engobe sur biscuit et sur terre crue, émaillage et cuissons :

1 - TRAVAIL DE LA TERRE

Tournage d'un pot au centre de formation de céramique Créamik

Le tournage/tournasage

Le stagiaire aborde le tournage de manière progressive sur un tour électrique (un tour par personne). Il progresse à son rythme. Différentes terres seront présentées et travaillées, chaque geste sera décrit et montré au fur et à mesure des acquis.

La rapidité d’apprentissage est très variable selon les individus, il est donc important de bien comprendre chaque geste avant de vouloir aller plus loin.
Ce travail ne sera qu’un début de l’acquisition d’un savoir-faire, la persévérance est une qualité requise indispensable pour ne pas se décourager.

Outils de potier : ébauchoir, mirette, estèque, pinceau, atelier Créamik

Le modelage

Présentation des différentes terres (couleur, granulométrie, plasticité, température de cuisson). Élaboration d’une ébauche pleine d’après modèle ou dessin/photo, évidage, finition.

Plusieurs modèles seront mis en oeuvre, suivant l’utilité que le stagiaire désirera en faire (cuisson directe, moulage pour tirage d’épreuves).

Fabrication d’une « croûte » de terre (finesse, textures) au rouleau et/ou avec la croûteuse, réalisation d’un façonnage libre avec plan et patron, réalisation d’estampage dans un creux ou sur une bosse en plâtre, sur table et sur tour (assemblage/empreinte/finition).

2 - TRAVAIL DU PLÂTRE

Moule de plâtre, à l'atelier de formation céramique Créamik

Le moule sur table

À partir d’une forme modelée en terre (moulage direct), on va créer un moule en une ou deux parties (plus si nécessaire) qui sera destiné à reproduire cette même forme soit par coulage, soit par estampage. Un deuxième exercice consistera à faire un modèle à creux perdu (transformer la forme modelée en terre en une épreuve en plâtre pour plus de finition qui sera à son tour moulée). Cette technique permet de faire plusieurs moules sur la même épreuve.

Tournage d'un bol, école de céramique créamik

Le moule sur tour

Contrairement aux moules sur table, on ne va pas partir d’une forme en terre modelée mais on va directement travailler le plâtre sur le tour et créer ainsi des formes (à reproduire) en plâtre qui seront rondes pour le coulage ou calibrage.

Après présentation des différents outils de travail, on abordera tout d’abord des formes simples, création d’un noyau pour rondeau de tournage, moules de bol ou d’assiette (pour le calibrage/estampage et pour le coulage). On abordera ensuite des formes plus complexes qui seront moulées en plusieurs parties (bouteilles, théières, etc.).

Ce travail demande un temps de pratique plus ou moins long, suivant la dextérité du stagiaire.

3 - L’ÉMAIL

Échantillon pour test d'émail, atelier créamik

Recherche d’émaux

Après une approche de chimie appliquée aux émaux (matière première utilisée, description et utilité pour l’émail et explication de la méthode de recherche par poids moléculaire), le stagiaire mettra au point une palette d’émaux de base pour grès (1200°C – 1300°C) transparents ou opaques, mats ou brillants, blancs ou colorés. Certains émaux spécifiques pourront être travaillés (en fonction de l’atmosphère, des couleurs ou des effets spéciaux désirés).

Le travail se fait sur tuiles à essai avec des terres différentes (elles influencent beaucoup la fusion et la couleur d’un émail). La mise au point d’un émail est longue, elle se fait progressivement (après analyse du résultat) sur plusieurs cuissons.

Le stagiaire aborde aussi la recherche d’émaux par le biais d’un programme informatique sur PC.

Pichet réalisé par un élève du centre de formation de céramique et poterie Créamik

Les engobes

Après une approche de chimie appliquée aux engobes (terres ou matières premières utilisées), le stagiaire mettra au point une palette d’engobes de base pour grès. La pose des engobes se fait soit sur terre crue (consistance de cuir ou sèche), soit sur biscuit. Les engobes peuvent être utilisés seuls ou en sous-couches d’émaux.

Four de potier de l'école de céramique Créamik

Émaillage et cuisson

La pose d’un émail donne des résultats très différents suivant les outils utilisés (brosse, pinceaux, louche, trempage, « pistolettage »). Le stagiaire apprend à utiliser les différents outils, à les maîtriser pour obtenir le résultat de pose désiré. Le stagiaire aborde le travail de superposition d’émaux, l’application de réserve à la cire, la pose de filets d’émail sur tour (pour les formes tournées).

Une fois le travail d’émaillage terminé, le stagiaire enfourne ses pièces et conduit toute la cuisson. Durant la formation, on abordera les différents types de cuisson (réduction, neutre, oxydation). L’atmosphère de cuisson est très importante. Elle influe sur le résultat de la couleur et de la fusion d’un émail. On étudiera également les courbes de cuisson qui influent aussi sur le résultat désiré.

NOTION DE PRODUCTIVITÉ

La notion de productivité et de résultat économique est importante dans l’apprentissage et m’a été indispensable pour vivre et faire vivre ma famille pendant 35 ans. Dans cette même optique, un temps est consacré durant la formation aux projets personnels des stagiaires, en étudiant les points suivants:

Installation

Formation professionnelle de poterie et céramique, Créamik

Statut juridique et administratif, aide à la création d’entreprise.

Commercialisation d’un produit

Salons, marchés de potiers, foires-expos, galeries, etc.

Présentation

Supports de pièces, création d’un stand, etc.

Fabrication et recherche de matériel de production adapté

Besoins, prix.