Que faire des déchets d’argile de vos poteries ?

Recyclage et déchets, Ressources, Vie d'atelier

Environ 10 à 15% de la terre d’un potier partiront en déchets, c’est-à-dire qu’un potier professionnel qui travaille 2 à 3 tonnes de terre par an, produit environ 500-600 kg de déchets. Que faire de toute cette terre car si l’argile de potier n’est pas polluante chimiquement, elle peut être un problème pour les végétaux. En effet, si vous la jetez au fond de votre jardin ou dans la nature, elle étouffe tout et rien ne peut pousser dessus.

Les différents types de déchets d’argile

Que vous tourniez de la faïence, du grès ou de la porcelaine, il y a deux types de déchets d’argile de poterie :

  1. Les déchets évidents à traiter : les pots ratés (pas encore biscuités) et les surplus enlevés pendant le tournage. Ces derniers sont des morceaux de terre assez solides, dont on peut disposer de 3 manières :

    • Les apporter à la déchèterie dans des sacs à gravats
    • Les jeter avec les ordures ménagères s’il s’agit de faibles quantités
    • Les recycler pour les réintégrer dans votre production
  2. Les déchets moins évidents à traiter : la boue de tournage. Chaque fois que vous trempez vos mains, une éponge ou votre matériel de poterie dans une bassine d’eau à côté de votre tour, un peu de terre s’y dépose. Au bout d’un moment, vous vous retrouvez avec une épaisse couche de boue au fond de votre récipient.

Si la façon de gérer les premiers types de déchets est assez simple, les deuxièmes posent une difficulté. Il est très important de ne pas jeter de l’eau avec de la boue de terre dans un évier, cela boucherait les canalisations !

Récupérer sa boue de tournage dans un bac de décantation

Pour commencer, quelques bonnes pratiques peuvent être mises en place pour diminuer la quantité de boue de tournage que vous produisez. Ainsi, la meilleure façon de se rincer les mains et de nettoyer son matériel de potier est de commencer par les dégraisser avec un chiffon sec ou du papier absorbant et ensuite les tremper dans l’eau.

L’eau de tournage doit ensuite être mise à décanter dans un récipient dédié à cela : le bassin de décantation. Le terme de bac, bassin ou bassine de décantation peut en réalité désigner quatre choses différentes : la poubelle, le bac de décantation non-hermétique, le bac de décantation hermétique extérieur, le bac de décantation hermétique intérieur.

la-poubelle

La poubelle

Il s’agit de la bassine que vous placez à côté de votre tour et que vous utilisez pour rincer vos mains, vos outils et le bac de votre tour. La boue va s’accumuler progressivement jusqu’au moment où il vous faudra la vider.

Puisque vous n’aurez versé dans cette poubelle que de l’eau propre, c’est-à-dire ne contenant pas de produits toxiques, elle n’a pas besoin d’être recyclée. Si vous disposez d’un jardin, vous pouvez creuser un trou de 80cm par 80cm et y verser le contenu de votre poubelle. Ce trou fera office de bac de décantation non-hermétique qui permettra à la boue de sécher et de se densifier suffisamment pour être ensuite transportée dans un sac à gravats.

Le bac de décantation non-hermétique

Puisqu’il ne s’agit que d’un trou dans la terre, ce bac de décantation n’est effectivement pas hermétique. L’eau va progressivement être aspirée par la terre, ce qui permettra à la boue d’argile de sécher plus vite.

Vous pouvez continuer à ajouter de la boue fraîche sur la boue déjà séchée jusqu’à ce que le bac soit rempli.

bac de décantation
bac-decantation-exterieur

Le bac de décantation hermétique extérieur

Même si vous prenez toutes les précautions pour éviter de mettre de la terre dans votre évier, il y aura toujours un risque que des résidus s’accumulent petit à petit dans vos canalisations. Par exemple, lorsque vous vous lavez les mains après les avoir rincées dans la poubelle ou quand vous achevez de nettoyer votre matériel de potier. C’est pour cette raison qu’il est préférable de relier un bac de décantation à votre évier.

Si la configuration de votre atelier vous permet d’installer ce bac de décantation à l’extérieur, ce sera bien meilleur marché. En effet, un bac en béton ne coûtera pas grand-chose, environ 50€. Le plus cher sera l’intervention du maçon pour l’installer et le raccorder à votre évier.

Il est important que ce bac soit hermétique, car il peut vous arriver de déverser des produits toxiques ou polluants dans votre évier, par exemple des déchets d’émaux. Ceux-ci ne doivent pas pouvoir s’infiltrer dans la terre de votre jardin, mais être acheminés vers un lieu de traitement des eaux usées.

Le bac de décantation hermétique intérieur

Si la configuration de votre atelier ne vous permet pas d’installer un bac de décantation relié à votre évier à l’extérieur, il faut le placer à l’intérieur. Vous pouvez en trouver chez des revendeurs de matériel de céramique, comme Céradel, Solargil, Como Céramique, etc. Ils coûtent environ 500€.

Il existe également des tutos sur Youtube qui expliquent comment fabriquer son propre bac de décantation. Mais il est recommandé d’être un bon bricoleur pour se lancer dans ce genre d’installation soi-même, car il est important que le bac reste étanche !

bac-decantation-interieur

Que faire de l’eau et de la boue des bacs de décantation ?

Quel que soit le bac de décantation que vous utilisiez, une fois plein, il faudra le vider.

Recycler le contenu de votre poubelle

Le surplus d’eau qui stagne au-dessus de la boue de terre, n’empêche pas les plantes de pousser. Ainsi, si votre poubelle se remplit rapidement, vous pouvez écoper l’eau et :

  • La déverser dans votre jardin, sans aucun risque de pollution.
  • La ré-utiliser pour le tournage, les fines particules encore présentes dans l’eau rendront votre terre de tournage plus plastique.

En effet, quand on tourne de l’argile, ce sont les particules les plus fines de la terre qui vont migrer vers l’eau. C’est pourquoi, les terres que l’on travaille vont progressivement être de moins en moins plastiques.

Et c’est d’autant plus vrai quand on apprend à tourner ! Le potier débutant recycle énormément la terre, mais cette terre recyclée de nombreuses fois perd donc de sa plasticité, justement parce que ces particules fines sont les premières à partir avec l’eau de tournage.

Par ailleurs, si vous n’utilisez que quelques types de terre de tournage différentes, une terre brune et une terre blanche par exemple, vous pouvez réutiliser la boue déposée au fond de votre poubelle de décantation en la réincorporant à votre terre de tournage. Il n’est cependant pas recommandé de mélanger trop de terres différentes qui auraient trop de propriétés incompatibles.

Quelle que soit l’utilisation que vous comptez faire de votre boue de tournage, lorsque votre poubelle est pleine, retirez l’eau de surface et mettez la boue dans des sacs à gravats que vous suspendez pour laisser l’eau s’égoutter.

Attendez ensuite un mois ou deux pour obtenir une boue très dense, presque sèche que vous pourrez ensuite incorporer au battage à la terre de recyclage. De cette façon, les terres de recyclage peuvent servir jusqu’à 15 fois, alors qu’il serait difficile de les utiliser plus de 3-4 fois sans ce processus (le nombre de fois que l’on peut ré-utiliser une terre dépend du type de terre également).

La terre qui ne peut plus être recyclée doit être emmenée à la déchetterie.

Gérer la terre d’un bac de décantation non-hermétique

Si vous avez trop de boue de tournage, et que vous ne pouvez pas tout ré-utiliser (puisque cela prend du temps et de l’espace de faire sécher tout ça) ou que vous utilisez trop de terres de tournage différentes, le mieux est de vider la poubelle de décantation dans le bac de décantation extérieur non-hermétique. On ne pourra pas recycler cette argile, car le trou étant fait dans la terre, des petits cailloux, des feuilles, des insectes, peuvent s’y mélanger et la rendre inutilisable.

Il faut généralement environ un an pour remplir un bac de décantation non-hermétique puisque l’eau s’échappe facilement. On le recouvre souvent d’une taule pour le protéger de la pluie, mais à part ça, il ne demande pas beaucoup d’entretien. Une fois rempli, il ne faut plus y toucher pendant un mois ou deux pour que la boue puisse sécher jusqu’à avoir une consistance proche d’une terre de tournage. On transfèrera ensuite la terre dans des sacs à gravats que l’on amènera à la déchèterie.

On peut éventuellement contacter des personnes qui font de l’éco-construction, qui peuvent être intéressées par les argiles assez fines. En effet, elles sont généralement incorporées à de la paille pour faire des murs en torchis ou mélangées avec du sable et de la chaux. Pensez dans ce cas à morceler la boue avant de la placer dans les sacs à gravats, pour qu’elle soit plus facilement transportable. Mais cette idée ne sera intéressante pour les éco-constructeurs que si vous avez suffisamment de boue séchée à leur donner (au mois 500Kg).

Le cas particulier des bacs de décantation reliés à votre évier (hermétiques, extérieurs et intérieurs)

Parce qu’ils sont reliés à l’évier et que vous allez rincer du matériel de potier comportant des résidus comme de la poudre d’émail, du plâtre, etc., vous ne pourrez ni ré-utiliser la boue de ces bacs de décantation, ni la donner pour de l’écoconstruction.

Vous ne pouvez cependant pas transporter de la boue humide jusqu’à la déchèterie. C’est pourquoi, encore une fois, il vous faudra remplir des sacs à gravats que vous suspendrez pendant un mois ou deux pour obtenir une boue sèche facilement transportable. L’eau étant filtrée par le maillage du sac, elle pourra être évacuée avec les eaux usées du studio.

Pensez à vérifier régulièrement le niveau de boue dans votre bac relié à l’évier, pour éviter des débordements de boue !

Centre de ressources
animé par Matthieu Liévois,
potier-céramiste depuis plus de 40 ans et fondateur de l’école Créamik

Découvrir les vidéos Créamik gratuites ici !

Retrouvez tous les cours

Mots clés

Ne ratez plus les nouveautés de l'école Créamik !

Suivez-nous sur les réseaux