Questions concernant les tessons

  • Pourriez-vous me dire pourquoi vous préconisez une épaisseur de tesson de 8 à 10 mm ?
Les recherches se font souvent par trempage, donc  1 tesson trop fin risqueraient de nuire aux  essais  pauvre en kaolin ou du moins les essais qui ont du mal à rester en suspension.  1 émail trop fin peut ne pas couler (influencé par la nature même de la terre).
  • L’épaisseur ne contribue-t-elle pas à l’eutectique et au rendu final de l’émail ? 

Oui, c’est pour ça qu’il faut tester les émaux en épaisseur pour voir si vraiment il coule ou  ne coule pas.

  • Comment maîtrisez vous l’épaisseur de l’émail ? Durée de trempage ? 

En général je teste 1 trempage de 10 secondes.

  • Pourquoi ne préconisez-vous pas un double trempage du tesson (le premier à demi-hauteur) 

Le double trempage peut être en effet 1 solution mais  pour  les émaux riche en kaolin, le 2e trempage pourrait se rétracter.

  • Le temoku sur une face ne perturbe-t-il pas le comportement de l’émail ? 

Si, tout à fait, mais il est intéressant de voir 1 émail foncé  en 1e couche pour voir si l’émail est plus ou moins transparent. Le témoin va donner de la fusion, dont il est intéressant de  comparer 2 fusibilités différences d’un  même émail.

  • Pourquoi n’utilisez-vous pas un densitomètre pour maîtriser le densité de votre émail ?
Le densimètre  n’est pas pratique pour 1 toute petite quantité d’émail lors des recherches (dans un gobelet plastique de 20 cl). 
 Mes réponses  sont influencées par des années de recherche,  j’essaye d’être le plus pratique possible, le protocole de pose que j’utilise n’est pas le seul possible, d’autres  céramistes pourraient travailler différemment.